BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


lundi 9 janvier 2012

Fondation des Chevaliers de la Table Ronde


Et il y eut, en effet, grande réception et festin en ce jour, au château de Carduel, au pays de Galles.
Merlin amusa les invités du roi en prenant diverses apparences, puis, quand les tables furent enlevées, après le repas, il rappela l'histoire du Graal ou l'histoire de ce vase contenant le sang du Christ. Or, d'après le légende, ce vase avait été transporté en Petite Bretagne.
- Et, dit Merlin, il est écrit que le roi Artus doit établir ici même une table, qui sera ronde pour signifier que tous ceux qui devront s'y asseoir ne jouiront d’aucune préséance. A la droite du roi demeurera toujours un siège vide, en mémoire du Christ. Qui se risquerait de le prendre, sans être l'élu, serait puni de mort, car il est réservé au Chevalier qui aura accompli le Graal.
- Qu'il en soit ainsi ! déclara Artus.
Et aussitôt qu'il eut parlé, surgit, au milieu de la salle, une table ronde autour de laquelle se trouvaient cent cinquante sièges de bois. Et sur la plupart d'entre eux, on lisait en lettres d'or : Ici doit s'asseoir Un Tel. Mais sur celui qui était à la droite du fauteuil du roi, aucun nom n'était inscrit.
Artus et les chevaliers désignés vinrent prendre place. on remarquait messire Gauvain, et tous ceux qui avaient défendu le royaume durant l'absence du roi.
Puis Gauvain, en sa qualité de connétable, prononça, au nom de tous, le serment solennel : que jamais Dame, Damoiselle ou homme ne viendrait demander aide à la cour sans l'obtenir, et que, si l'un des chevaliers présents disparaissait, les autres, tour à tour, se mettraient sans trêve à s a recherche, pendant un an et un jour.
Tous les Chevaliers de la Table Ronde jurèrent, sur des reliques de saints, de tenir le serment qu'avait fait pour eux messire Gauvain.
Ensuite, la reine Guenièvre proposa  que quatre clercs fussent à demeure dans ce château de Carduel pour mettre par écrit toutes les aventures des Chevaliers.
Le roi Artus l'approuva. Et à l'unanimité, les Chevaliers manifestèrent grande joie.

***

Laurence Camiglieri
Légendes des Chevaliers de la Table Ronde
Éditions Nathan

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...