BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


mercredi 9 juin 2010

C'est in-sup-portable !


Ma maman passe son temps à téléphoner. Mes grandes sœurs passent leur temps à téléphoner. Elles y passent leur vie et toute leur vie y passe. L'oreille collée pour écouter ce que raconte "l'autre" et dévidant des histoires sans fin. Ma maman téléphone à tire-larigot. Mes grandes sœurs téléphonent à tout-va. Je ne sais pas qui est ce Monsieur Tire-Larigot, mais en tous cas, ça y va. Comment ? Ah bon, "à tire-larigot", ça veut seulement dire beaucoup ? Il n'y a pas de Monsieur Tout-va non plus alors , ah bon...
Et ça se promène partout, et ça sonne dans tous les coins, dans les trains, dans les grands magasins. C'est in-sup-portable ! Allô, allô, allô. Qui est à l'appareil, ah, c'est toi, bonjour, comment ça va bien et toi bien tu es où là on peut se voir tout à l'heure tu sais pas la dernière tu sais pas la meilleure et bien si et patati et patata et blablabla.
Parfois, je voudrai me cacher, oui, je suis fatigué, jouer à cache-cache et qu'on ne me retrouve jamais, jamais. Au fond d'un placard ou au fond d'un tiroir, au fond d'un sac à main ou au fond d'un jardin, n'importe où pourvu que je ne sois plus à portée de main. Il n'y a que la nuit, et, encore, que je peux dormir tranquille, sur "mes deux oreilles".
Parfois aussi j'ai honte de ma famille. C'est vrai, je l'avoue, moi aussi je suis un téléphone portable, mais un tout petit de rien du tout, discret, léger, ma sonnerie s'entend à peine, je ne vous dérangerai pas, c'est promis.
Voilà tout ce que je pensais "avant", voilà les mémoires du petit téléphone portable sans prétention que je suis, mais maintenant je peux y rajouter un chapitre. Car je suis enfin très fier de moi et de ma famille. Car j'ai entendu dire (au téléphone, bien sûr) que nous pouvions aussi faire des choses très sérieuses, comme sauver la vie d'hommes, de femmes ou d'enfants en cas d'accident. Car nous pouvons servir à prévenir très vite les secours, les pompiers, les ambulances et tout ce qu'il faut. Eh oui, on n'est pas là que pour s'amuser, alors on peut bien raconter aussi des bêtises de temps en temps. Finalement, on ne peut pas être sérieux tout le temps...
" Oui, alors, tu disais Jeannette, cette robe, tu l'achètes ? Ah , elle est trop chère, au fait, tu ne sais pas la dernière et blablabla et patati et patata".

1 commentaire:

  1. Et que dire de tous ces doigts qui s'usent à glisser sur les écrans de ces (encore ?) téléphones...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...