BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


jeudi 8 avril 2010

Poules ou pas poules

- Poules, pondez ! A mon signal, pondez ! C'est un ordre, pondez !
Les poules rousses du poulailler gloussent et caquettent. Elles en ont plus qu'assez d'entendre Môôôssieur le coq les appeler "poules" toute la journée. Elles ont bien envie de se révolter.
- Et s'il nous le demandait gentiment, glousse l'une.
- Ce jour-là, nous aurons des dents, caquette l'autre. 
- Il fait moins le fier que la semaine dernière, dit une troisième. Vous  souvenez-vous du passage à l'heure d'été, comme cela l'a perturbé et comme il était vexé ? Quand il est apparu, la crête en bataille, rouge comme un coq et qu'il a complétement raté son cocorico.
- Silence ! tonne le coq, exaspéré. L'heure est grave, nous avons du travail, beaucoup de travail, pour fabriquer pour Pâques tout ce que le fermier nous a commandé.
Quelques paresseuses soupirent, en levant le bec au ciel.
- Autrefois, la vie était plus facile, nous nous reposions tout l'hiver car il n'y avait pas assez de lumière pour travailler et nous étions en pleine forme pour Pâques. On dit d'ailleurs que c'est de là que vient la tradition des œufs de Pâques. C'est la vieille poule  Mélanie qui nous l'a dit.
Et les poulettes se mettent à rêver au bon vieux temps, toujours le bec en l'air, malheureusement. Car c'est ainsi qu'elles se font repérer par le coq.
- Poules, arrêtez de rêver. A quoi sert de penser au passé ?
- Cessede nous appeler poules, dit soudain une jeune effrontée.
- Vous êtes des poules ou vous n'êtes pas des poules ? tonne le coq.
- Oui, mais... répond l'effrontée, et si tu nous appelais mesdames et mesdemoiselles.
- Tais-toi et ponds, répond le coq.
Cette fois, c'est vraiment la révolution dans le poulailler.
- Mesdames et mesdemoiselles gloussent entre leurs dents - pardon, dans leur bec - ce coq ne perd rien pour attendre. Le lendemain matin, le coq a la plus grosse surprise de sa vie de coq : toutes les poules du poulailler se sont... envolées ! A leur place, il y a un océan d'œufs, oui, mais des œufs... en chocolat ! le fils du fermier vient à passer par là. Quand il voit tous ces œufs en chocolat, il en mange quelques-uns et trouve cela si délicieux qu'il court distribuer les autres à tous les enfants du village.
On dit que c'est peut-être ainsi qu'est née la tradition des œufs de Pâques en chocolat, à la suite d'une dispute dans un poulailler, entre coq et poules qui s'entendaient comme chien et chat. Quelle bonne idée ils ont eue de se disputer !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...