BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


mercredi 10 mars 2010

Roucou le pigeon

Connaissez-vous la nouvelle ? Depuis quelques jours, Roucou est devenu un grand pigeon. Il habite maintenant un nid tout neuf sur la plus haute tour de la plus grande église d'une petite ville. Sa nouvelle maison lui plaît beaucoup. Il lisse ses belles plumes et admire le paysage.
De chez-lui, Roucou peut voir jouer les enfants, il aperçoit plus loin le lac, et puis il y a les cloches qui sonnent très fort au-dessus de sa tête. Quand les cloches se taisent, il écoute les mamans qui viennent promener leurs bébés au soleil.
Toc ! Toc ! tiens une visite !
- Bonjour Roucou ! C'est le cousin Beccanlair. Je travaille maintenant, dit, celui-ci à Roucou. C'est un marchand qui m'emploie pour trier les graines. Je mets les grosses à droite, les petites à gauche et les moyennes au milieu. Je suis très content de mon métier.
Beccanlair parti, notre ami trouve sa vie bien monotone.
Les enfants jouent toujours aux mêmes jeux. Les mamans répètent souvent les mêmes choses les voiliers sur le lac sont bien silencieux, et les cloches de la tour bien bruyantes.Bref, Roucou s'ennuie !
- Il faut que je me trouve une occupation intéressante moi aussi, dit-il, en se prenant la tête dans les ailes pour mieux réfléchir. Il me faut trouver un travail qui me plaise et qui rende service aux autres.Allons voir mon ami le coucou Plumovent, il voyage beaucoup et a toujours de bonnes idées.
Hélas, Roucou trouve le coucou couché, le plumage terne, se mouchant très fort.
- Je suis très enrhumé, je n'ai pas pu me rendre à mon travail ce matin, peux-tu me remplacer Roucou ?
- Volontiers, répond le pigeon. Je cours chez ton patron.
- Voilà, ce n'est pas difficile, affirme ce dernier. Il suffit de s'enfermer dans cette petite maison, et de sortir toutes les demi-heures en faisant " roucou-roucou ! "
Pauvre Roucou !
A six heures, après avoir lancé un dernier "roucou-roucou " il sort de la minuscule maison de bois du coucou, les pattes raides, les plumes poussiéreuses. C'est alors qu'il murmure épuisé. "Non ce n'est pas un métier de pigeon !"
Peu de temps après, sur son chemin, il entend deux hirondelles en grande conversation. - Ah ! ma chère, dit l'une. Je cherche un jeune pigeon pour garder les enfants quand je vais faire les courses. Connaîtriez-vous un oiseau qui cherche un travail ?
- Oui, Madame, moi ! dit poliment Roucou qui passait par là.
- C'est bien, dit maman hirondelle, satisfaite par la bonne mine de Roucou, son air propre et sa politesse. Je vous engage pour la matinée.
Ah ! quelle matinée pour Roucou ! Comme on est serré dans ce petit nid d'hirondelles ! On s'agite, on piaille, on se bouscule ! Et quelle frayeur quand un bébé-hirondelle se penche imprudemment hors du nid pour attraper une mouche. Roucou a beaucoup de mal à faire taire ces petits becs qui crient tous ensemble.
- On a faim, on veut jouer, on veut aller se promener !
- Vos enfants sont bien turbulents, Madame Hirondelle. Je ne me suis fait obéir qu'avec peine. Non décidément, garder des hirondelles n'est pas un métier de pigeon !
"J'ai bien mérité quelques jours de congé", pense Roucou.
Ah ! un peu de repos.Mes chaussons, ma pipe et mon journal. Et il s'installe confortablement pour regarder les images du Journal des Animaux. Tiens, tiens ! La chorale des grillons recherche un chef d'orchestre. S'adresser Prairie Verte, près du ruisseau. Ce doit être facile, dit Roucou, mais ce n'est pas un métier de pigeon.
Plus loin, le pigeon lit : Famille Castor, voulant agrandir son appartement embauche maçon pour transporter matériaux de construction. Ce serait amusant, pense Roucou, mais ce n'est pas un métier de pigeon! Allons voir Madame Canette à son bureau, elle me trouvera un bon emploi peut-être.
- J'ai ce qu'il te faut, dit-elle en voyant le pigeon :on demande un facteur rapide pour porter les messages à domicile, cela te convient-il ?
Après avoir mis une magnifique casquette à visière sur sa tête, Roucou vole à travers les nuages, en plein ciel, pour porter des lettres à ceux qui les attendent et pour faire la surprise à ceux qui n'en attendent pas.
Roucou est très heureux.Quel beau métier de pigeon !
En effet, à partir de ce jour les hommes utilisèrent les pigeons-voyageurs, pour porter au loin leurs messages.
Avant de créer la poste comme nous la connaissons aujourd'hui.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...