BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


mardi 16 février 2010

Lundi gras

Entre la famille Bouffetard et la famille Mangetôt, c'est presque la guerre. Ils ne sont vraiment pas faits pour s'entendre, et pourtant, il le faut bien, puisqu'ils sont voisins. Ils sont bien obligés d'entendre les réflexions désagréables des uns et les cris des autres. Dans la journée, tout va bien. Le quartier savoure la paix retrouvée, le silence, le chant des petits oiseaux, pendant que les enfants sont à l'école et les parents à leur travail. La nuit, tout le monde dort, épuisé par tant d'efforts. Mais quand vient le soir, c'est la bagarre.Comme leur nom l'indique, les Bouffetard sont toujours en retard, et bien sûr, ils ont l'impression que tout le monde est en avance. Les Mangetôt sont toujours en avance et croient que tout le monde est en retard.
- T'as pas vu les nouilles ? demande M. Mangetôt au petit Eugène.
 - A part toi, j'en vois pas, dit Bernard Bouffetard en serrant les dents.
- Pardon, M. Bouffetard, il me semble que j'ai mal entendu.
- Je disais, et si on faisait des paupiettes, ce soir ?
- Il est bien trop tard, ricane M. Mangetôt.
Voilà le genre de mots qui, tels de vilains oiseaux, volent par-dessus la haie. D'une cuisine à l'autre, les deux familles se gênent, se dérangent, s'interpellent. Les odeurs de saucisses fumées et de viande grillée des Bouffetard viennent chatouiller les narines des Mangetôt lorsqu'ils dégustent leur crème au chocolat ou leur charlotte aux pommes.
Tous les ans, la famille Bouffetard fête Mardi Gras le mercredi  et la famille Mangetôt le lundi, ce qui le transforme en Mercredi gras ou en Lundi gras, ce qui n'a plus aucun sens. C'est bien sûr le sujet d'une nouvelle dispute.
Heureusement, cette année, la famille Cassecroûte s'est installée juste en face. En voilà qui ont, comme qui dirait, une horloge dans le ventre. Ils sont toujours à l'heure. C'est presque une maladie chez eux. Mme Cassecroûte organise un grand goûter pour fêter Mardi gras, et lorsqu'elle dispose sur la table une montagne de beignets, saupoudrée de sucre, les eux familles se taisent enfin et savourent ce merveilleux goûter sans plus chercher à savoir si on est en avance ou en retard. Enfin réconciliés autour d'une bonne table. N'est-ce-pas ce que l'on appelle remettre les pendules à l'heure ?

Quant à moi, je suis juste là à temps pour vous écrire cette histoire, tout en mangeant un bon beignet ! Miam....

2 commentaires:

  1. Arrivée juste à temps pour éviter toute dispute !
    C'est cool, ça !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...