BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


mardi 29 septembre 2009

La récréation


- Ouaouh ! Qu'est-ce que tu es beau !
- Normal, je suis nouveau. mais toi, tu n'as pas très bonne mine. Que t'est-il arrivé ?
- Bien sûr, tu es nouveau, tu ne sais pas encore ce qui nous attend pendant les vacances... Pendant tout l'été, on est enfermé. Dans l'obscurité, dans une chambre qui sent le renfermé. En plus, on est vidé. On est plein de poussière, je peux te dire que l'on n'est pas fier. On a envie d'éternuer. Nos propriétaires partent en vacances, et nous, comme en "hibernation d'été", on attend la rentrée. Le moment où l'on va enfin nous aérer, nous donner des livres à dévorer...
- Aïe, voilà que l'on nous balance les uns sur les autres. ça fait mal. Vraiment, on est très mal traité.
- On est serré comme des sardines, ici. Vivement la récré !
- Ouille ! Je viens, moi aussi, de me faire balancer, dit un vieux cartable très abîmé. Et, en prime, je me suis pris un coup de pied.
- Moi, ça ne m'arrive jamais, dit fièrement un cartable très élégant, déposé délicatement par une petite fille très soigneuse, un peu dédaigneuse.
- Moi, je n'en peux plus, je vais craquer, dit un gros cartable, tout boursouflé, rempli de livres et de cahiers.
- Moi, ça va, je me sens tout léger, dit un autre presque vide, tout raide et maigre. Mon maître a tout dans la tête.
- C'est la récréation. profitons-en pendant qu'ils ne sont pas là. Nos maitres et leur maîtresse sont occupés, les uns à jouer, l'autre à les surveiller.
Quand les maîtres ne sont pas là... les cartables dansent. Ils se mettent à se trémousser dans tous les sens. C'est la folie, ici.
Évidement, le plus léger est avantagé. Et le gros patapouf a du mal à bouger. ce qui devait arriver arrive : il éclate !... et recrache d'un coup tous ses livres et ses cahiers. Ah ! ça va mieux, dit-il, soulagé, bouche bée.
- Quel bazar, ici, dit la maîtresse qui vient d'arriver, suivie des écoliers. rangez-moi ça, en vitesse !
- Je ne comprends pas, dit tout bas un écolier, étonné, tous les cartables ont changé de place, quelqu'un nous a fait une farce...

2 commentaires:

  1. Des objets qui s'animent, des objets qui discutent, cela me rappelle quelque chose. ;-)

    RépondreSupprimer
  2. mais tu sais, Pierre-louis, je suis certaine que lorsque l'on n'est pas là, les objets vivent !!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...