BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


vendredi 28 août 2009

La reine Onétordu


La reine Onétordu est veuve depuis de nombreuses années. On dit que son mari est mort de fatigue, qu'il était très fatigué... de vivre avec elle, vilaine reine régnant sur un sombre domaine. Depuis, elle en veut à la terre entière en général, et à la reine Sibelle en particulier, la reine du royaume voisin. ce fameux royaume d'à côté, où l'herbe est plus verte et où tout va toujours très bien, madame la Marquise, ce qui rend folle de jalousie la reine Onétordu. Enfin, où tout allait toujours très bien, car depuis quelques jours, on n'y entend que des cris et des appels au secours :
C'est la reine Sibelle qui a perdu son roi. Elle pelure par la fenêtre que personne ne le remplacera. Le roi Sibon a disparu. Il est parti un soir, et n'est jamais revenu. La reine Onétordu, avec sa jalousie, est bien du genre à se réjouir du malheur d'autrui, elle se frotte les mains, heureuse tout d'un coup de ne plus être la seule malheureuse dans le coin.
Son fils, le prince Chapopointu, fait comme elle puisqu'elle lui a toujours montré le mauvais exemple, il se réjouit aussi, même s'il n'y comprend rien. Personne n'y comprend rien, d'ailleurs.
Qu'a-t-il bien pu se passer pour que le roi Sibon quitte sa femme et sa fille, la princesse Sidouce, qu'il aimait par dessus tout ?
Leur seul malheur était que la princesse Sidouce en trouvait pas de mari. Aucun n'était digne de l'épouse, aucun n'était assez gentil et surtout pas le prince Chapopointu qui, pourtant, en rêvait, pour pouvoir enfin profiter de l'herbe plus verte du royaume d'à côté.
Ils ont à peine le temps d'imaginer de sombres projets que le roi Sibon revient.
- Où étais-tu ? demande la reine Sibelle.
- J'étais parti faire une course, chercher un mari pour ma princesse Sidouce.
- Une course ? Mais, un mari, ça ne s'achète pas, ça ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval.
- Eh bien, si, justement, c'est là que je l'ai trouvé, dit le roi Sibon en montrant fièrement un beau prince charmant monté sur son fidèle destrier. je l'ai trouvé par terre. Il était tombé dans la forêt.
Le mariage eut enfin lieu et tous furent très heureux, sauf, bien entendu, la reine Onétordu et le prince Chapopointu.

***
Illustration : Didier Millotte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...