BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


vendredi 22 mai 2009

Le koala et l'émeu

Il y a bien longtemps, dans une époque si lointaine qu'on l'appelle le Temps des Rêves, les animaux d'Australie ne ressemblaient pas tout à fait à ce qu'ils sont maintenant.À cette époque, l'émeu pouvait voler comme les autres oiseaux et le koala ne restait pas tout le temps dans les arbres.

Mais, un jour, une dispute s'éleva entre les oiseaux et les autres animaux qui vivaient dans les arbres. La dispute dura si longtemps que les animaux et les oiseaux finirent par oublier la raison pour laquelle ils étaient fâchés ! Alors, ils redevinrent amis; mais l'émeu était trop orgueilleux et ne voulait pas redevenir ami avec les habitants des arbres.

Il dit au koala :

_ Il faut trancher cette question !

_ Quelle question ? demanda le koala. Tout le monde a oublié la raison de la dispute. Soyons amis !

Mais l'émeu se gonfla d'orgueil. Il se nomma juge de cette importante affaire et il déclara :

_ Les oiseaux ont gagné le procès. Ils sont supérieurs aux animaux des arbres parce qu'ils sont plus intelligents et qu'ils savent voler ! Voilà !


Et l'émeu se gonfla de plus en plus, devint de plus en plus gros. Il agita ses ailes mais il était si lourd maintenant qu'il ne pouvait plus voler. Alors il étira le cou, leva la tête le plus haut possible... peine perdue ! Il n'atteignait même pas les branches les plus basses.


Le voilà bien puni et très en colère contre le koala. Si bien que le pauvre petit koala n'osa plus descendre de son arbre. Que faire ? Il allait mourir de soif ? Non, dans les feuilles, il y avait de l'eau, un tout petit peu d'eau, et le koala décida de s'en contenter. Au début de ce régime, il avait souvent soif, mais il s'y habitua peu à peu.


Aujourd'hui, il ne boit jamais et comme il a toujours peur de l'émeu, il reste caché dans les arbres. L'émeu, lui, voudrait bien voler comme au Temps des Rêves. .Il court, il bat des ailes, mais il est bien trop lourd pour décoller !


***
D'après une légende australienne.
Tiré du livre : Mille ans de Contes


2 commentaires:

  1. J'aime bien cette histoire, elle n'est pas si éloignée que cela des théories de l'évolution, un conte presque pédagogique. Où vas-tu les chercher toutes tes histoires ?

    RépondreSupprimer
  2. Pierre-Louis... j'ai d'innombrables livres que je lisais à ma fille ! Depuis, ma bibliothèque est tellement remplie que je pourrai en ouvrir une dans mon village !!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...