BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


vendredi 10 avril 2009

Le conte de Pâques

L'Île de Pâques est une île enchantée. Le printemps y règne en permanence. L'Île est couverte de fleurs qui embaument l'air. Et sur cette île demeure le Lapin de Pâques. Oui, ce grand lapin blanc au ventre rose qui parle tout comme nous !
Il y possède une maison toute fleurie égayée par les chants de ses amis les oiseaux. Toute l'année le Lapin de Pâques et ses amis les oiseaux sont absorbés par un travail qui les comble: préparer des surprises qu'ils distribuent à Pâques !
Toutefois, le Lapin de Pâques est songeur. Ses messagers, les goélands Gontrand et Gustave, rapportent de mauvaises nouvelles des pays tropicaux. Depuis des mois il y sévit une chaleur torride. Il ne pleut pas assez. La sécheresse met en péril les récoltes. Les plants de cacao et de caroube se meurrent.
Le Lapin de Pâques se demande comment il va faire pour fabriquer les succulentes friandises en chocolat que les enfants aiment tant. Le temps presse ! Il faut absolument trouver une solution, sinon les enfants passeront une bien triste fête de Pâques ! Que faire ?
Le Lapin de Pâques ne trouve aucune réponse. Il tourne en rond dans sa belle maison fleurie; il se promène dans son jardin aux coloris chatoyants ; il se repose sous un immense tilleul au parfum enivrant, rien n'y fait.
Il décide alors de prendre les grands moyens ! Il convoque ses assistants afin de leur faire part de la gravité de la situation. C'est d'une voix émue qu'il prononce ces paroles :
- Mes biens chers amis, l'heure est grave ! Nous ne pourrons pas fabriquer de friandises pour les enfants. Les récoltes ont échoué. Nous devons absolument trouver un moyen d'égayer la fête de Pâques. Mais comment ?
Cotcot, la poule, Tirloui, l'hirondelle, Mimi, la mésange, Jim, le geai bleu, et Tiwit, le canari se regardent, incrédules ! Quelle nouvelle inattendue ! Bien sûr, Gontrand et Gustave étaient au courant, mais ils s'étaient bien gardés d'en souffler mot aux autres afin de ne pas les inquiéter. Maintenant, revenus de leur stupeur, tout le monde se met à parler en même temps.
-Pas de chocolat ! fit Tirloui
- Quelle horreur ! répondit Mimi
- Pauvres enfants ! lança Jim
- Que faire ? demanda Cotcot Tiwit, qui avait pris le temps de réfléchir avant de parler, et suggéra : -Pourquoi vous en faire avec la récolte de chocolat ? Bien sûr que les enfants aiment les friandises ! Mais ce qui est important pour eux, c'est de savoir que vous ne les avez pas oubliés. Alors je vous propose de leur donner quelque chose de différent ! Nous avons ici beaucoup de matériaux : du papier, du bois, des roseaux, de la gouache, des perles, des coquillages, des plumes, du plâtre et des moules, bref nous pourrions leur fabriquer des jouets !
_ Ah ! ça alors ! s'écria le Lapin de Pâques ravi, mon cher Tiwit, quelle idée géniale ! Oh ! La La ! je me sens délivré d'un poids énorme !
Le Lapin de Pâques frappa dans les mains :
- Mes chers amis Tiwit a trouvé la solution ! Mettons-nous à l'ouvrage immédiatement et les enfants auront chacun leur cadeau à temps pour Pâques. Comme je suis content !
Aussitôt dit, aussitôt fait. Tout notre monde se retrouve à l'atelier. Tiwit et Mimi s'installent à la table à dessin, Gontrand Gustave et Cotcot manient outils, colle et ficelle, pendant que Tirloui et Jim s'occupent de la peinture et de la finition. Le Lapin de Pâques supervise le tout.
Finalement tout est prêt. Le Lapin de Pâques est heureux. Les enfants auront de belles surprises pour Pâques. Le Lapin de Pâques remplit son immense panier avec les jouets fraîchement sortis de son atelier. Puis, portant joyeusement son panier sur le dos, il va livrer ses cadeaux. Il fait d'immenses bonds magiques. Il doit faire vite car il faut que tout soit livré avant l'aube.
Ces chers enfants ! Le Lapin de Pâques est attendri à la pensée de leurs petits paniers sagement déposés au salon sous un arbre fleuri décoré avec amour ! Les enfants comptent sur lui et ils ne seront pas déçus! À chaque demeure il répète les mêmes gestes. Avec son bouquet de fleurs enchantées, il frôle la fenêtre du salon et murmure une phrase secrète. La fenêtre s'ouvre et le Lapin de Pâques va déposer un cadeau dans chacun des petits paniers. Inlassablement, des centaines de fois, non, des milliers de fois, il pose ces mêmes gestes.
Oui, vraiment, Pâques sera une journée merveilleuse remplie de rires, de chants et de bonheur !

Lapin de Pâques, Île de Pâques
C0C 0C0
contes.enfants@sympatico.ca



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...