BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


lundi 9 mars 2009

L'ombrelle


Il y a très longtemps, vivait au Japon une petite fille nommée Min-Hi dont l'anniversaire était en été. En cette saison, le soleil brûle et on recherche la fraîcheur de l'ombre. Aussi, pour les huit ans de Min-Hi, on lui offrit une ombrelle.
- Comme elle est jolie ! s'exclama l'enfant. Dis, Maman, je peux aller me promener pour l'essayer ?
- Si tu veux, mais sois prudente !
A l'ombre de son ombrelle neuve, Min-Hi longea la rizière jusqu'à l'orée de la jungle....

Soudain, un énorme gorille surgit. Ses longs bras ballants, le regard menaçant, il avançait vers la petite fille.
- Hou là là ! se dit Min-Hi. Je suis perdue ! Il ne me reste qu'à me cacher derrière mon ombrelle en attendant qu'il me prenne et me mange !
Et toute tremblante, elle s'agenouilla derière son ombrelle. Puis elle attendit... attendit encore... et encore !
Mais il ne se passa rien ! Alors, elle jeta un petit coup d'oeil de côté... le gorille avait disparu !
Toute surprise, mais rassurée, Min-Hi reprit sa promenade quand, à son tour, un énorme tigre aux dents pointues jaillit hors des buissons ! Il s'approchait d'elle sur ses pattes de velours...
- Hou là là ! se dit Min-Hi. Je suis perdue ! Il ne me reste qu'à me cacher derrière mon ombrelle en attendant qu'il me prenne et me mange !
En frissonnant de peur, elle se blottit à nouveau derrière son ombrelle. Puis elle attendit... attendit encore. Mais il ne se passa rien ! Tout comme le gorille, le tigre avait disparu !

Min-Hi se remit en route, mais à peine avait-elle fait quelques pas qu'une ombre gigantesque vint obscurcir le ciel... C'était un aigle ! Et il plongeait sur elle !
- Hou là là ! se dit Min-Hi. Je suis perdue ! Il ne me reste qu'à me cacher derrière mon ombrelle en attendant qu'il me prenne et me mange !
Comme les fois précédentes, elle attendit, attendit encore... Mais il ne se passa rien ! L'aigle aussi avait disparu !
Dès que Min-Hi fut rentrée chez elle, elle raconta à sa maman ce qui s'était passé.
- Hum ! fit sa mère. As-tu bien regardé le dessus de ton ombrelle ?
Min-Hi l'ouvrit... et sursauta de frayeur... Sur l'ombrelle était peint un monstrueux, un terrifiant, un horrible dragon !
- Maintenant, tu comprends ! reprit sa maman. C'est le dragon qui les a fait fuir... Tout comme il te protège du soleil !

2 commentaires:

  1. Je suis vraiment étonné par la qualité extraordinaire de tes dessins qui accompagnent tes textes.

    RépondreSupprimer
  2. Ce ne sont pas mes dessins, mais ceux imprimés dans un vieux livre d'histoire que je racontais à Aby, petite fille... Les textes et les images n'ont pas leurs auteurs... sinon, je les citerais
    Amicalement

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...