BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


mardi 3 mars 2009

Dame petite


Au fond d'un jardin perdu, un vieil arbre mort se dresse. Parmi ses racines tordues, cachée dans les herbes, vivait une vieille elfe qu'on appelait Dame Petite.
Elle habitait seule, s'occupant activement de son ménage, soignant son jardin, cuisinant des plats d'elfes pour ses nombreux amis. Malgré tout elle se sentait souvent un peu triste : il lui manquait une famille à aimer. La grenouille, l'oiseau, la souris, même l'escargot possédaient chacun une famille à chérir. Personne ne partageait le foyer de dame Petite et son existence agréable.
- Ah ! soupira-t-elle, si seulement j'avais quelqu'un pour qui je ferais la cuisine, dont je m'occuperais ! Si j'avais ma propre famille !
Les jours passaient...
Un matin qu'elle s'activait dans la maison, on frappa doucement à la porte.
- Qui est là ? demanda-t-elle.
- Ouah ! ouah ! répondit-on.
Dame Petite ouvrant la porte vit un tout petit chien minuscule.
- Ouah ! ouah ! je m'appelle Georges. Puis-je vous tenir compagnie ?
Dame Petite, enchantée, répondit :
- Oui, oui, entre vite ! Comme c'est gentil à toi d'être venu !
Devant une tasse de thé et des gâteaux d'elfe, ils firent connaissance et bavardèrent. En un clin d'oeil, ils devinrent les meilleurs amis du monde. Dame Petite s'ingénia à préparer de délicieux repas pour Georges.
Les jours passèrent...
Un matin, ils entendirent gratter à la porte.
- Qui est là, demanda Dame Petite.
- Miaou ! miaou ! répondit-on.
Devant la porte, un minuscule chat elfe était assis :
- Je m'appelle Tib, on m'a dit que vous étiez seulette, je viens vous tenir compagnie.
- Comme c'est gentil à toi ! Entre et viens prendre une tasse de thé, dit Dame Petite.
Les trois parlèrent de choses et d'autres en buvant du thé et en croquant de délicieux gâteaux. En un rien de temps, Tib fit partie de la famille. Inutile de dire que Dame Petite se réjouissait de sa bonne fortune et ne souhaitait rien de mieux.
Les jours passèrent...

Un soir de neige comme ils bavardaient devant un bon feu, ils entendirent un tout petit bruit venant du dehors.
- Ce doit être le vent qui souffle, dit Georges.
- Ou la neige qui tombe, dit Tib
- Je ne crois pas, dit Dame Petite, qui est là ?
Un tout petit bruit lui répondit.
- Allons voir ce que c'est.
Sur le pas de la porte dans la neige, il y avait une coquille de noix d'où sortaient les gazouillis d'un minuscule bébé elfe. Epinglé à la couverture, un papier portait ces mots : " Je m'appelle Pierrot. Occupez-vous de moi, s'il vous plaît. Vous ne serez plus jamais seule."
- Un vrai petit bébé ! s'écria Dame Petite, quelle merveille ! J'en crois à peine mes yeux !
- Ouah ! ouah ! fit Georges, tout content.
- Miaou ! miaou ! fit Tib ravi.
Ils portèrent le bébé dans la maison, lui parlèrent gentiment. Le petit elfe se mit à gazouiller, à rire.
Les jours et les mois passèrent.
Pierrot grandit, apprit à ramper puis à marcher à quatre pattes en se cognant partout, faisant mille bêtises qui les faisaient rire. Dame Petite lui cuisinait des plats délicieux. Jamais elle n'avait rêvé d'une telle famille. Son bonheur était complet.

Si d'aventure, chers amis, vous allez au fond d'un jardin perdu, ouvrez bien les yeux. Peut-être apercevrez-vous Dame Petite et sa famille dans les hautes herbes autour du vieil arbre mort.

2 commentaires:

  1. Il sont si petits. Il faudra que je fasse attention là où je mets les pieds !

    RépondreSupprimer
  2. A moins qu'ils ne vous entendent arriver !! Ils se sauveront bien vite :=))

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...