BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


mercredi 11 février 2009

Simon et le canal

- Ne vous approchez pas du canal, répète tous les jours la maman de Simon.
Elle le dit surtout à ses deux grandes soeurs, Sophie et Sylvie pour qu'elles veillent sur lui.
Simon ne sait pas ce qu'est un canal. Comment le saurait-il, puisqu'il n'en a jamais vu. Il pense que c'est un monstre énorme et terrifiant, caché dans la campagne. La nuit, quand il ne dort pas, il croit entendre ses rugissements terribles. Peut-être le monstre rôde-t-il autour de la maison ? Heureusement que la porte est bien fermée.
Un matin, Sophie et Sylvie emmènent Simon à la bibliothèque.
- Mon petit frère Simon peut-il emprunter un livre ? demande Sophie à la bibliothécaire.
- Sait-il lire au moins ?
- Non, mais il peut regarder les images !
- Bon, quel genre de livre veux-tu, Simon ?
- Un livre sur le canal ! dit Simon.
-Choisis-en un autre, conseille Sophie. Il n'y a qu'un livre sur le canal, et il est vraiment "casse-pieds", crois-moi !
Simon sait bien ce que "casse-pieds" veut dire. L'hiver dernier, son papa s'est cassé le pied. Peut-être que le canal casse les pieds des gens à coups de cornes ?
- J'ai trouvé un livre pour toi, Simon, dit Sylvie.
Sur la couverture, on voit un horrible dragon vert qui saute par-dessus une rivière.
- C'est ça un canal ? demande alors Simon.
- Oui, c'est à peu près ça, répond Sylvie, en pensant qu'il parle de la rivière.
- Oh ! Simon, toi et ton canal ! soupire Sophie.
Le lendemain, Mamie, leur grand-mère, arrive de la ville pour passer un mois avec eux. Mamie adore la campagne et ses petits-enfants.
- Nous irons nous promener tous les jours, promet-elle à Simon.
Les jours suivants, Mamie tient parole. Pendant que Sophie et Sylvie sont à l'école, elle emmène Simon dans les bois, dans les près, dans les collines. Simon s'amuse comme un petit fou.
Un jour, Mamie propose d'aller se promener près du canal après le déjeuner. Simon sursaute. Il sent son estomac se serrer, se serrer, au point qu'il ne peut pas avaler sa troisième part de gâteau !
- Tu n'as pas peur, toi, Mamie ? demande-t-il enfin.
- Peur d'un vieux canal de rien du tout ? Quelle idée ! s'étonne Mamie.
"Le monstre n'a pas l'air si terrifiant ! Peut-être est-ce parce qu'il est vieux ?". Simon se sent un peu triste pour lui.
Après le déjeuner, Mamie et Simon partent à travers champs. Ils arrivent auprès d'un moulin. A côté de lui coule le canal...
- Où est le canal ? demande Simon un peu rassuré par la présence de sa grand-mère.
- Juste devant toi, voyons, répond Mamie en montrant la rivière du bout de son parapluie.
- Ah bon ? s'étonne Simon. Il ne voit que de l'eau.
Soudain, il comprend : le monstre est invisible ! Il peut voir les hommes, mais les hommes ne le voient pas. C'est pour ça qu'il ne leur veut pas de mal. Tout ce qu'il désire, c'est qu'on le laisse en paix.
A l'heure du goûter, de retour à la maison, Simon annonce à toute la famille :
- En tout cas, les gens ne pourront jamais l'attraper !
- Attraper qui, mon chéri ? questionne Mamie.
- Le canal !
Sophie et Sylvie pouffent dans leur assiette.
- Qui pourrait bien vouloir attraper un vieux canal ? Personne !
- Tant mieux ! dit Simon, ravi. Je suis bien content pour lui ! Cette fois, je veux bien une troisième part de gâteau, Mamie, s'il te plaît.

2 commentaires:

  1. Pauvre Simon. Le jour où il saura ce que c'est réellement il sera déçu... à moins qu'il ne garde son âme d'enfant...

    RépondreSupprimer
  2. Pierre-Louis... allez, un peu d'espoir ! Simon gardera son âme d'enfant ! C'est une fée qui le dit ! na !! :=))
    Bonne journée...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...